Hier soir, j’ai enfin pris la peine de regarder Shutter Island réalisé par Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo et Ben Kingsley. Quelle ne fut pas ma surprise de m’apercevoir que ce film, qui est sorti en 2010 raconte en fait la même histoire que Central Park, le livre de Guillaume Musso sorti, lui, en 2014.

Central Park vs Shutter Island

Le rapprochement se faire facilement et le constat consternant est réalisé : oui, Guillaume Musso a repris toute l’intrigue de Shutter Island (consciemment ou non, je ne sais pas), mais au tout cas c’est assez décevant de la part d’un auteur que j’aimais bien lire. D’autant plus que j’avais pris grand plaisir à lire le livre, je trouvais l’intrigue bien ficelée et originale. Je comprends mieux pourquoi maintenant…

Il est vrai que j’avais lu sur internet des rumeurs comme quoi Guillaume Musso n’était pas un “vrai” auteur, que ces romans n’étaient pas écrits par lui, etc… Je fermai les yeux et me rassurai en me disant que ces livres prouvaient la créativité de l’auteur, que les personnes qui disaient ça connaissaient mal son oeuvre… Force est de constater que, malheureusement, certains dires ont été vérifiés par ma récente expérience cinématographique.

Je m’explique en vous détaillant les points de divergence et ceux de convergence des deux fictions. Attention, pour ceux qui n’ont pas lu Central Park ou vu Shutter Island, arrêtez tout de suite la lecture, je vais spoiler !

Points de convergence

Le principal point de convergence, et le plus notoire, est l’intrigue. En effet, dans le film de Martin Scorsese comme dans le livre de Guillaume Musso, l’histoire raconte la mise en scène de personnes n’acceptant pas la réalité, orchestrée par leur psychiatre respectif, dans le but de leur faire se rappeler la réalité et l’accepter.

Dans les deux, cela fonctionne avec un tandem malade / psychiatre réussi. Ce psychiatre s’investit personnellement pour aider son patient à retrouver la mémoire et accepter la réalité, l’accompagnant dans son quotidien.

Enfin, autre point commun à noter : dans les deux fictions, le malade qui refuse la réalité est un ancien policier qui croit qu’il est encore en fonction.

Alors, vous avez besoin d’autres preuves pour vous démontrer le plagiat hallucinant qu’a fait Guillaume Musso sur l’oeuvre de Martin Scorsese ?

Néanmoins, il y a quand même quelques points qui divergent, la version de Guillaume Musso étant beaucoup plus édulcorée avec une histoire d’amour en filigrane.

Points de difference

Fidèle à son style habituel, Guillaume Musso a bien édulcoré la version de Shutter Island en créant un début d’idylle entre les deux personnages principaux. En effet, le binôme masculin de Shutter Island est remplacé dans Central Park par un tandem homme-femme où la femme prend le rôle de la malade, et l’homme celui du psychiatre.

Le cadre change également : Tandis que Shutter Island se déroule sur une île isolée, dans un asile psychiatrique pour malades dangereux, Central Park a pour scène, comme son nom l’indique, New York et plus largement le États-Unis.

L’époque diffère également : Shutter Island se déroule en 1954, après la seconde guerre mondiale, tandis que Central Park se déroule au XXIème siècle (comme presque tous les autres romans de Guillaume Musso).

Enfin, la chute est différente puisque dans les romans de Guillaume Musso, il n’y a pas de méchant et personne meurt. La chute est donc à l’image du livre : Les deux héros tombent amoureux l’un de l’autre et décident de se mettre en couple.

Mon avis sur Shutter Island

Malgré la chute du film qui a été gâché étant donné que j’ai reconnu l’intrigue à la moitié du film, donc pas de suspens, l’histoire est bien ficelée. Les acteurs portent magnifiquement bien la fiction, avec le jeu remarquable de Leonardo DiCaprio, comme d’habitude.

Bref, un film que je recommande, à voir de préférence sans avoir lu le livre de Guillaume Musso afin de ne pas vous gâcher la surprise.

Et vous, avez-vous lu le livre et vu le film ? Qu’en avez-vous pensé ?

Central Park de Musso, une pâle copie de Shutter Island
4.8 (95%) 4 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.